Chapter Preview

Perverted Uses of Digital Networks by Professional Journalists as a Consequence of the Paradoxical Process of Contemporary Capitalistic

DOI: 10.15340/978-625-00-9894-3_10

Published: 2021 | Pages: 195 - 223

Bertrand Cabedoche
Grenoble Alpes University, 621 avenue Centrale, 38400 Saint-Martin-d’Hères, France

bertrand.cabedoche@univ-grenoble-alpes.fr

The increasing commercialization of media had led Jürgen Habermas to speak in terms of a “re-feudalization” of the public sphere and a substitution of the principle of integration by the principle of publicity from increasingly powerful interest groups. Since then, the author corrected his analysis: a communicative power can also influence the administrative power and oppose mainstream media manipulation. However, recent analyzes now take up the concept of “re-feudalization” in another way. It could be used to signify the social transformation underway, leading to the establishment of “neo-feudal” privileges for the wealthy classes, while the lower social categories are confronted with exclusion and return to forced labor. These paradoxical situations also explain why, for certain other social actors in the intermediate categories, the fear of declassification - felt or real - justified the development of perverse strategies to eliminate competitors, for example, women, in the labor market work.

Purchasing Options

Please purchase to download content.

The final prices may differ from the prices shown due to the specifics of VAT rules

To access full text, please use your member or institutional sign in.

Article PDFs can be downloaded & printed


EUR 4.00

Purchasing Options

Please purchase to download content.

The final prices may differ from the prices shown due to the specifics of VAT rules

To access full text, please use your member or institutional sign in.

Article PDFs can be downloaded & printed


EUR 4.00

Bastin, G. (2019).  Les aides à la presse peuvent-elles contribuer à promouvoir le journalisme d’intérêt public ?, The Conversation, 22 avril.

Bautier, R. (2006).  L’histoire des moyens de communication dans l’espace public, p. 197-211, in Stéphane Olivesi (Eds.), Sciences de l‘information et de la communication. Objet, savoirs, discipline, Grenoble, PUG (Col. “La communication en plus”).

Ben Balaïd, S. (2012).  Philippe Bouquillion, Jacob T. Matthews : Le Web collaboratif. Mutations des industries de la culture et de la communication, Études de communication, 38, 217-219. doi: 10.4000/edc.3447.

Bouquillion, P. (2008). Les industries de la culture et de la communication. Les stratégies du capitalisme, Grenoble: Presses Universitaires de Grenoble.

Bouquillion, P., Matthews, J., T., (2010). Le Web collaboratif : mutations des industries de la culture et de la communication, Grenoble: Presses Universitaires de Grenoble.

Bourdieu, P. (1996).  Journalisme et analyse, Les Cahiers du journalisme, 1, juin, introduction.

Branco, J. (2019). Crépuscule. Macron et les oligarques. L’enquête vérité, La Laune, Au diable Vauvert, Massot éditions.

Brown, H. (1972). History and the Learned Journal. Journal of the History of Ideas, 33(3), 365-378. doi:10.2307/2709041

Cabedoche, B. (2004). Historicité, didacticité et scientificité du discours d’information médiatique. La construction du récit commémoratif dans la presse magazine, - Les Cahiers du journalisme, 13, 40-79.

Cabedoche, B. (2009).  Introduire la diversité socio-ethnique dans la formation au journalisme en France?, p. 121-141, in Mihaï Coman (Ed.), Models of, Models for Journalism and Communication, Bucarest, ARS Docendy, Univercitate Din Bucuresti.

Cabedoche, B. (2013a).  Des sciences de l’information et de la communication à équidistance de tout déterminisme: un état de la recherche en France relative à la couverture médiatique des “révolutions arabes”, p. 279-300, in Sihem Najar (Ed.), Les réseaux sociaux sur Internet à l’heure des transitions démocratiques (Monde arabe, Europe de l’Est, Amérique Latine), Tunis et Paris : IRMC-Karthala.

Cabedoche, B. (2013b). Promesses et limites théoriques de la régulation: l’exemple de la promotion des  minorités visibles par le CSA français, in Jamal Eddine Naji et Yves Théorêt (Eds.), Réflexions sur les diversités mondiales (pp. 112-124), Orbicom: UNESCO.

Cabedoche, B. (2015).  Social media and social change. The construction of myths in mainstream Western Media, in Hülya Onal (Ed.), Social Media and New Policies (pp. 29-53), Çanakkale: Çanakkale Onsekiz Mart Üniversitesi.

Cabedoche, B. (2016a).  L’enseignement du journalisme interculturel pour les centres d’excellence et de référence en Afrique. Une contribution académique à la politique et à la réflexion critique de l’Unesco, in Racha Mezrioui, Zeineb Touati (Ed.), Médias et technologies numériques. Constructions identitaires et interculturalités (pp. 163-192), Tunis et Paris, L’Harmattan.

Cabedoche, B. (2016b). ”Communication internationale” et enjeux scientifiques : un état de la recherche à la naissance des sciences de l’information et de la communication en France, Les Enjeux de l’Information et de la Communication, 17(2), 55-82.

Charaudeau, P. (1997). Le discours d’information médiatique, La construction du miroir social, Paris: INA-Nathan.

Chauvel, L. (2006). Les classes moyennes à la dérive, Paris: Le Seuil.

Cohen, S. (2001). States of Denial, Knowing About Atrocities and Suffering, Cambridge: Polity Press.

Collet, I. (2019). Entretien avec Laure Beaudonnet, dans  L’abus de pouvoir, ça fait mâle, 20 minutes (édition numérique), 12, p. 7.

Coulon-Gully, M. (2012). Médias : la Fabrique du genre, (dossier “Sciences de la Société”, n° 82), Toulouse: PUM.

Coulon-Gully, M. (2016). Huit femmes sur un plateau. Journalisme, sexe et politique, Paris: Nouveau Monde Édition.

Dahlgren, P. (2000),  L’espace public et l’internet. Structure, espace et communication, Réseaux, 18(100), 157-186.

De la Haye, Y. (1985). Journalisme, mode d’emploi. Des manières d’écrire l’actualité, Grenoble, France, ELLUG- Pensée Sauvage (coll. “Logiques sociales”).

Delforce, B. (1996).  La responsabilité sociale du journalisme : donner du sens, Les Cahiers du journalisme, 2, 16-32.

Delforce, B. (2004).  Une approche pertinente du journalisme, Questions de communication, 6, 111-133.

Delforce, B., Noyer, J. (1999). Pour une approche interdisciplinarité des phénomènes de médiatisation : constructivisme et discursive sociale, Études de communication, 22, 13-39.

Deslandes, G. (2008). Le management des médias, Paris: La Découverte.

Felstiner, W., L. Abel, F., Richard L., Sarat, A. (1980). ‘The Emergence and Transformation of Disputes: Naming, Blaming, Claiming, Law and society review, 15 (3-4), 631-654.

Galibert, O. (2014). Vers une instrumentalisation généralisée du lien communautaire en ligne : la montée en puissance du Community management, in Valérie Lépine, Fabienne Martin-Juchat, Chrystelle Millet-Fourrier, (Eds.), Acteurs de la communication des entreprises et des organisations. Pratiques et perspectives (pp. 117-136), Grenoble: PUG.

Gauthier, G. (2003). Critique du constructivisme en communication, Questions de communication, 3, (2003), 185-210.

Gauthier, G. (2005).  Le constructivisme, un point de vue intenable en journalisme, Questions de communication, 7, 121-145.

Goux, D., Maurin, E. (n.d). Les Nouvelles Classes moyennes, Paris: Le Seuil.

Habermas, J. (1962). The structural Transformation of the Public Sphere: An Inquiry into a Category of Bourgeois Society, [transl. 1969], Cambridge, Polity Press.

Habermas, J. (1978). L’espace public. Archéologie de la publicité comme dimension constitutive de la société bourgeoise, Paris: Payot.

Habermas, J. (1992).  ”L’espace public”, 30 ans après, Quaderni, n° 12, automne 1992, Les espaces publics, 161-191.

Hoog, É., Clement-Cuzin, S., Baudet, C. (2019), Rapport Confiance et liberté. Vers la création d’une instance d’autorégulation et de médiation de l’information (dit Rapport Hoog), Paris, La Documentation française.

http://theconversation.com/les-aides-a-la-presse-peuvent-elles-contribuer-a-promouvoir-le-jounalisme-d’interet-public-11551-https://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/194000299.pdf

Husserl, E. (1936). La crise des sociétés européennes et la phénoménologie transcendantale, Paris,: Gallimard.

Imhof, K. (2014).  Der dünne Firnis der Zivilisation. Krisen in der Öffentlichkeit und die Krise der Öffentlichkeit, Zeitschrift für Theoretische Soziologie 3(2), p. 304–338.

Le Moigne, Jean-Louis (2001).  Pourquoi je suis un constructiviste non repentant, Revue du MAUSS, 17, 197-223.

Lemieux, C. (2001). Les formats de l’égalitarisme. Transformations et limites de la figure du journaliste-justicier dans la France contemporaine, Quaderni, 45, 53-68.

Miege B. (2010). L’espace public contemporain. Approche info-communicationnelle, Grenoble: Presses Universitaires de Grenoble.

Milgram, S. (1974). Soumission à l’autorité. Un point de vue expérimental, Paris: Calmann-Lévy.

Naït-Boudat, F. (2012). Reconfiguration du champ journalistique et logiques sociales : Enjeux d’une représentation des journalistes pigistes en précaires, thèse pour le doctorat en sciences de l’information et de la communication, Université Stendhal Grenoble.

Neckel, S. (2017).  Retour vers le futur : la reféodalisation du capitalisme moderne, Swiss Journal of Sociology, 43(1), p. 183-196.

Pélissier, N. (2005). Écrire sur le journalisme. Étude la dispersion d’un savoir scientifique (1937-2005), mémoire pour l’habilitation à diriger des recherches, Université de Nice Sophia Antipolis.

Pélissier, N. (2009). Journalisme : avis de recherche. Bruxelles: Bruylant.

Reboul, O. (1980). Langage et idéologie, Paris: Presses Universitaires de France.

Rey-Robert, V. (2019). Une culture du viol à la française. Du troussage domestique à la liberté d’importuner, Paris: Libertalia.

Rost, K., Stahel, L., F., Bruno, S. (2016). Digital Social Norm enforcement: Online Firestorms in Social Media, Plos One, 11 (6), e0155923. doi :10.1371/journal.pone.0155923

Ruellan, D. (1993). Le professionnalisme du flou : identité et savoir-faire des journalistes français, Grenoble: Presses Universitaires de Grenoble.

Ruellan, D. (2011). Nous, journalistes. Déontologie et identité, Grenoble: Presses Universitaires de Grenoble.

Salles, C. (2010). Les mutations d’une presse de  référence : évolution des stratégies d’acteurs à partir de représentations et pratiques journalistiques sur Internet. Les blogs au cœur des stratégies de repositionnement de la presse écrite, le cas du journal Le Monde, thèse pour le doctorat en sciences de l’information et de la communication, Université Stendhal Grenoble3.

Shimmin, R. (2017). “Introduction”, Conference Internal communication, Quadriga University Applied Science, Berlin, December 4 to December 5.

Voyenne, B. (1959).  Les journalistes, Revue Française de Science politique, 9(4), 901-934.

Watine, T. (1999).  Bourdieu et les médias : des lois du champ et de l’habitus comme présomption du conservatisme des journalistes, Les Cahiers du journalisme, 6, 147-148.


1 Our translation from: “Un groupe privé comme il y en avait beaucoup à l’époque, dans lequel plein de twittos tenaient un véritable observatoire des trucs drôles de Twitter […] C’était brillant, c’était bête. On se moquait des gens, principalement de certaines youtoubeuses et consœurs”.

2 Our translation from : “Dans cette affaire, il y a le côté ‘boys club’, avec la mise en scène d’un entre soi masculin qui rappelle celui des réseaux qui ont structuré pendant longtemps la société : le bordel, la caserne, les vestiaires, l’internat”.

3 Our translation from: “C’étaient des gens qui avaient plus de 5000 followers sur les réseaux sociaux et donc, qui avaient un pouvoir de nuisance par tous les gens qu’ils rameutaient avec eux”.

4 Our translation from: “Ça a sapé ma confiance à tous les niveaux”.

5 Our translation from: “Quand on nous dit qu’on n’a pas le droit d’exister virtuellement, on se dit qu’on n’a pas le droit d’exister dans la vraie vie”.

6 Our translation from: “Sept, huit ans après, ça fait toujours trop mal”.

7 Our translation from: “Pourquoi n’avons-nous pas parlé pendant toutes ces années ? Parce que ces gens-là avaient des postes importants, étaient amis avec des rédacteurs en chef influents ou des personnes à des postes de direction”.

8 Our translation from: “Ça ne passera pas, à cause de la culture française”.

9 Our translation from: “Ça ne sert à rien. Se faire troller, c’est la règle”. 

10 Our translation from: “S’ils s’en prennent à moi, c’est bien que je ne vais jamais m’en sortir dans le monde des médias”.

11 Our translation from: “Si ces gens n’avaient pas été aussi indécents, dans leur posture, la répétition de leurs tweets et commentaires, peut-être que je n’aurais pas parlé”.

12 Our translation from: “Il n’y a plus d’impunité”.

13 Our translation from: “Mes conneries, je les assume. Celles des autres, non merci”.

14 Our translation from:”on s’est dit, avec des potes, que dans trois heures tout le monde aurait oublié”.

15 Our translation from: ”Vous avez peut-être oublié, mais les personnes à qui vous avez fait du mal se souviennent”.

16 Our translation from: “aux blogueuses et journalistes qui ont eu à subir le harcèlement sexiste de la #LigueDuLol”. 

17 Our translation from: “Ces moqueries ont eu un impact dans le réel. Les victimes de cyberharcèlement doivent pouvoir s’exprimer, et eux, j’espère qu’ils ont honte”.

18 Our translation from: “aller à la base, commencer par l’éducation et la formation, ensuite faciliter la façon de signaler et de détecter ces contenus”.

19 Celsa, CFJ, CFPJ, Cuej, EDJ Sciences Po, JCAM, JDG, JT, PJT, SJ Lille, IFP, IJBA, IPJ Paris-Dauphine, IUT de Cannes, IUT de Lannion, master de jouernalisme de Gennevilliers.

20 Our translation from: “pour ne pas perdre une convention de stage ou un partenariat avec une entreprise de presse”.

21 Our translation from: “On était des caïds !”.

22 Our translation from: “Oui, ils ont le droit de rire, de se moquer dans un groupe privé. Rien n’est illégal, comme l’avait aussitôt analysé un journaliste. Mais jamais je ne les considérerai comme des confrères. Il me semble honteux que des personnes ayant pour vocation d’informer puissent en être réduits à simplement critiquer pour le plaisir”.

23 Our translation from: “journaliste modèle qui joue les exemples après s’être bien amusé au sein de meutes de journalistes harceleurs”.

24 Our translation from: “il y avait de tout: des gens incapables d’être antiféministes, des connards [sic], des gens drôles et des gens pas drôles ou qui essayaient de l’être”.

25 Our translation from: “le clash était le régime en vigueur pour les échanges en ligne (…) Il était de bon ton sur Twitter de faire de l’humour noir. J’adorais le stand-up et frustré de ne pas le pratiquer, je tuais mon envie de blagues sur les réseaux. Sans réaliser que ce que j’écrivais pouvait être sexiste, grossophobe, homophobe et constituer du harcèlement”

26 Our translation from: “Nous étions influents, et c’est vrai que si on critiquait quelqu’un, ça pouvait prendre beaucoup d’ampleur. Il y a une part de vrai là-dedans, une part de gens qui ont pu se sentir légitimement harcelés. Mais il y a aussi une grosse part de fantasme”.

27 Our translation from: “Toutes les expressions sont légitimes, mais les paroles ne se valent pas toutes”.

28 Our translation from: “ces petits mecs parisiens qui se foutaient de notre gueule (…). J’étais grosse, donc je n’avais pas droit à la parole”.

29 Our translation from: “La Ligue du Lol m’a repérée et a commencé son travail de sape petit à petit : montages photos, vidéos visant à se moquer de moi (...), critiques récurrentes sur mon apparence.... Tout ça de façon régulière, gratuite, et entraînant tout un tas de twittos dans leur sillage malsain et dévastateur”.

30 Our translation from: “d’une remise en question profonde et collective sur le sexisme et l’entre soi qui gangrènent le milieu du journalisme”.

31 Our translation from: “une profession rongée par un sexisme systémique”. 

32 Our translation from: “Ils perpétuaient, sous couvert d’une culture nouvelle, les dominations les plus ancestrales et le patriarcat le plus vieillot”.

33 Our translation from: “Faire des boys clubs, c’est superfétatoire puisque la société est déjà un boys club!”.

34 Our translation from: “boîte à jeu des loleurs”.

35 Our translation from: “ont, plus ou moins consciemment, éliminé des concurrents potentiels”.

36 Our translation from: “C’est comme çà qu’on empêche plein de gens compétents d’avoir une carrière professionnelle et qu’on entretient les mêmes logiques de pouvoir ”.

37 Our translation from: “À force de lire des saletés sur moi partout sur les réseaux, j’ai été convaincue que je ne valais rien”.

38 Our translation from: “Quand vous vous êtes construits dans une communauté qui vous donne du pouvoir, et qui ne vous demande jamais de comptes, vous ne voulez pas la perdre”.

39 Our translation from: “La Ligue, c’était un groupe pyramidal où les mange-merde [sic] harcelaient pour montrer aux boss qu’ils avaient de la valeur”.

Citation Information


Cited by articles

Cited by Google Scholar

Search GoogleScholar

Altmetric Attention Score


Full Text Views

Bertrand Cabedoche is a Senior Professor of Information and Communication Sciences, UNESCO Chair of the International Communication at l’Université Grenoble Alpes, Saint-Martin-d'Hères, France. From 2005-2008 he directed the international development of the Groupe de Recherche sur les Enjeux de la Communication (GRESEC), an esteemed French academic research laboratory in the field of information and communication. Since 2009, he has been responsible for the International Development of the Higher Doctorate School of Université Grenoble Alpes. He is member of the Board of Advisors of the European Communication Research and Education Association (ECREA) and served as President of the worldwide network Orbicom UNESCO Chairs in Communication (2012-2017). He has more than 115 scientific publications and prefaces, and 225 oral scientific communication in Brazil, Canada, China, Germany, Lebanon, Madagascar, Romania, Russia, Spain, Tunisia, the United Kingdom, and the United States.

 

Cite this chapter as:

Cabedoche, B. (2021). Perverted Uses of Digital Networks by Professional Journalists as a Consequence of the Paradoxical Process of Contemporary Capitalistic In: Bakan U. & Lengel M. L. (eds) Social Media Archaeology from Theory to Practice (pp. 195-223). MacroWorld Pub. https://doi.org/10.15340/978-625-00-9894-3_10


Ethical Obligations Journal Sevices Contact us
Copyright © 2010-2017 MacroWorld Ltd. All Rights Reserved